Halo Wars 2 : que nous apprend sa bêta ?

Halo Wars

A l’heure où vous lisez ces lignes, la bêta ouverte du mode Blitz de Halo Wars 2 est sur le point de se terminer. Fort de 10 jours de test (du 20 au 30 janvier), les joueurs du monde entier ont pu essayer ce mode et surtout voir ce que Halo Wars 2 a dans le ventre. Le jeu sortant dans 22 jours précisément, cette bêta est ce que nous verrons de plus abouti avant la sortie définitive du titre de 343 Industries et The Creative Assembly. D’ailleurs d’après ces derniers, hormis les quelques bugs que les joueurs ont pu rencontrer et l’équilibrage qui reste encore à peaufiner, Halo Wars 2 est bel et bien prêt.

Comme vous vous en doutez en lisant ces lignes, nous avons donné de notre personne sur cette bêta. On ne va pas vous livrer un test à proprement parler, mais plutôt vous donner une analyse de cette phase de test et vous donner notre avis sur les choix fait par les développeurs. Il est très important pour nous de vous préciser que nous n’avons pas pu essayer la première bêta qui a eu lieu l’été dernier et que nous n’avons pas pu jouer au premier opus de la série (quelle idée aussi de ne pas sortir un RTS sur PC…). Notre regard est donc neuf vis-à-vis de Halo Wars 2 et du mode dont nous allons vous parler pas plus tard que tout de suite.

Même si l’expérience est toute nouvelle pour nous, nous avions bien hâte de nous lancer dans cette bêta ! Halo Wars 2 nous a fait rêver parce qu’il est la promesse d’un RTS à gros budget et d’un début d’année 2017 merveilleux dans le monde des jeux de stratégie en temps réel. Et puis nous parlons quand même d’un titre estampillé Halo. La saga incontournable du Master Chief a probablement fait rêver plus d’un joueur. On joue ici avec le fan service et il est probable que cela influe sur le futur succès de Halo Wars 2.

Mais ce qui fait vraiment la différence c’est que le jeu sera enfin disponible pour les joueurs adeptes du PC. Les développeurs du premier opus avaient commis une faute impardonnable en sortant cette exclusivité uniquement sur Xbox 360. Cette idée saugrenue est visiblement toujours d’actualité puisque Halo Wars 2 sera disponible sur PC mais également sur Xbox One. On serait curieux de connaître les chiffres des préventes, mais on vous parie la casquette du capitaine Cutter qu’une version aura beaucoup plus de succès que l’autre.

Halo Wars 2
Le couvre-chef de ce brave capitaine est en jeu.

Ceci dit nous devons quand même ménager nos propos quant à l’accessibilité sur ordinateur. Premièrement, il n’est aucunement question de sortir une version Mac ou Linux, question d’exclusivité et probablement aussi de coût. De plus, tous les joueurs PC ne pourront pas profiter de Halo Wars 2. On parle ici d’un titre qui bénéficie d’une production exceptionnelle qui se traduit en jeu par une grosse consommation de ressources, particulièrement graphique. Il va donc falloir vous doter d’un ordinateur récent ou avec un minimum de puissance pour jouer avec fluidité. Ce constat est d’autant plus vrai que la version PC ne fonctionnera qu’avec Windows 10.

Avant de rentrer dans le gameplay pur, un petit point s’impose sur l’emballage de cette bêta. Comme vous le savez probablement, ce deuxième et dernier test est consacré au mode Blitz et en toute logique tous les autres modes de jeu et fonctionnalités ont été verrouillés. Nous avons donc la possibilité de jouer en ligne contre d’autres joueurs (en 1v1, 2v2 ou 3v3) ou s’initier au mode Blitz via un tutoriel dédié. Autant vous dire que le guide en question est plutôt décevant. En 5 minutes, l’affaire est réglée et vous aurez simplement appris les conditions de victoire du mode Blitz. Les vrais tutoriels utiles aux débutants étaient bloqués pour l’occasion, ce qui peut être un peu délicat pour les néophytes.

Halo Wars 1
Dommage, on aurait bien aimé essayer les autres tutoriels !

Lançons une partie et parlons un peu plus du mode Blitz. De notre point de vue, son concept de base est prometteur. Nous avons ici un jeu de stratégie en temps réel classique sur lequel vient se greffer les mécaniques de base des jeux de cartes (composition de deck, pioche aléatoire, cartes en main, etc…).

Vous devez donc créer votre deck avec une multitude d’unités à votre disposition, tout en sachant que vous ne pouvez choisir que dix unités. Une fois votre choix fait, vous entrez en jeu avec quatre de vos dix cartes en main (4 unités donc) que vous pourrez appeler en échange de ressources (qui s’accumulent et se trouvent sur le terrain). A chaque fois qu’une unité est appelée, elle cède sa place à une autre carte aléatoire, et ainsi de suite avec les dix cartes de votre deck jusqu’à la fin de la partie. Ce genre de gameplay hybride n’est pas sans rappeler la série des Wargame, qui est probablement la saga qui possède le plus de points communs avec le mode Blitz de Halo Wars 2.

Halo Wars 4
Le Locust est sur le point d’être appelé en renfort

Mais le titre de 343 Industries arrive à se démarquer de son concurrent français grâce à une meilleure accessibilité. Halo Wars 2 est beaucoup moins complexe à prendre en main et va à l’essentiel avec beaucoup moins d’unités et une carte de test plus petite. Pour ce qui est de votre mission vous allez devoir capturer les trois zones présentes sur la carte pour marquer 200 points avant votre ennemi. Simple, classique, mais efficace.

Ce mode Blitz est plein de bonnes idées piochées ça et là, mais on peut tout de même lui reprocher l’absence totale de base. Les bâtiments que vous pouvez utiliser dans les autres modes de Halo Wars 2 sont ici remplacés par un système de transfert d’unités que vous pouvez utiliser n’importe où dans votre champ de vision. Stratégiquement parlant, c’est une bonne idée de gameplay, mais cela s’accompagne d’un autre concept : la fatigue. Cela applique un malus temporaire de dégât et de santé aux unités téléportées en dehors de votre zone de départ. Cela n’a l’air de rien mais dans les faits, on se retrouve souvent obligé de rassembler ses forces directement chez soi, ce qui annule complètement la plus-value de cette mécanique.

Halo Wars 3
Téléporter ses unités, c’est bien ! Le malus de fatigue, un peu moins…

L’absence de bâtiments implique également que le mode Blitz d’Halo Wars 2 est gourmand en micro-gestion. Cela peut-être un avantage pour les plus habiles d’entre nous mais aussi un inconvénient pour certains. Même si il y a un facteur chance lié à la pioche de votre deck, vous constaterez assez rapidement que ce sont les joueurs les plus rapides et les plus précis qui remporteront les batailles.

On tergiverse pour essayer d’être le plus exhaustif possible mais dans l’ensemble le mode Blitz de Halo Wars 2 est un bon cru. Une fois les problèmes d’équilibrage et autres bugs réglés, celui-ci devrait trouver son public. Il est certain que les fans de 4X et de stratégie classique n’ont pas dû prendre leur pied sur cette bêta, mais peut-être trouveront-ils leur bonheur dans les autres modes.

Même si le mode Blitz est globalement bon (du moins à notre goût), on peut vous garantir qu’il n’a pas été optimisé et par conséquent que ce mode ne sera pas l’intérêt principal du multijoueur. Comme vous pouvez vous en doutez en lisant le titre, ce que nous lui reprochons c’est le manque de précision et d’informations qui sont pourtant les piliers des jeux de stratégie.

Ce constat est également valable pour les autres modes, mais il est exacerbé dans le mode Blitz du fait que nous devions construire un deck d’unités. Votre armée va devoir compter sur une dizaine d’unités et de pouvoirs et vu le choix limité, il ne faut pas se planter au moment de choisir. Pour cela, on se fit généralement à des données aussi basiques que les points de vie de l’unité, les dégâts infligés ou encore les capacités spéciales… Autant d’informations qui étaient absentes de cette bêta.

La fiche de présentation des unités nous offre un aperçu très approximatif du potentiel des troupes. On peut savoir si un combattant est bon ou non contre l’infanterie, les engins mécanisés et l’aviation. On peut également savoir si l’unité en question a des capacités spéciales, mais même celles-ci sont mal décrites. Si on prend l’exemple du Warthog, celui-ci peut rouler sur les ennemis et leur infliger des dégâts. Mais si vous souhaitez connaître la quantité de dégâts infligés ou tout simplement la distance sur laquelle il peut faire cela, ce n’est juste pas possible.

Halo Wars 5
Voilà tout ce que vous pouvez savoir au sujet du Warthog…

Au final, on se retrouve à choisir ses troupes un peu à l’aveuglette. Sans savoir par exemple si le cyclope est nettement moins efficace que le cyclope vétéran face aux unités blindés. Cela se répercute nécessairement en combat qui s’avère un peu confus, surtout en cas de grande bataille. Finalement, on se retrouve à essayer toutes les troupes les unes après les autres pour voir leurs impacts réels dans le conflit.

On notera aussi quelques soucis de lisibilité. La sélection d’unités nous a, par exemple, paru inadaptée : le cercle de sélection étant de la même couleur que votre armée, il est parfois difficile de savoir quels guerriers ont été sélectionnés. Dans le même ordre d’idée, l’utilisation des capacités spéciales n’est pas très claire. On peine parfois à savoir où l’on vise, surtout dans la panique.

Halo Wars 6
C’est parfaitement compréhensible, n’est-ce pas ?

On espère vraiment que tous ces petits problèmes seront réglés assez rapidement avant la sortie du jeu. Dans le cas contraire, le bon potentiel de Halo Wars 2 pourrait être détérioré par un gameplay approximatif.

Laisser une réponse